Bienvenue !

Découvrez toute l’actualité du volcan du Piton de la Fournaise
sur l’île de la Réunion

LA FOURNAISE EST EN VIGILANCE VOLCANIQUE
L’ACCÈS A L’ENCLOS EST OUVERT AU PUBLIC





COMMUNIQUE DE LA PREFECTURE 

Vendredi 13 avril à 18h

 

Activité volcanique au Piton de la Fournaise : RETOUR EN VIGILANCE VOLCANIQUE

Depuis l’arrêt du trémor volcanique le mercredi 4 avril 2018 à 04h, l’observatoire volcanique du piton de la Fournaise (OVPF) a constaté une baisse importante du nombre de séismes, une absence de déformation de l’édifice et une teneur en gaz H2S et SO2 au niveau de la zone sommitale en dessous des seuils de détection. Toutefois des éboulements au niveau du Nez Coupé de Sainte-Rose sont toujours enregistrés.

Dans ces conditions, le préfet de La Réunion a décidé le retour en phase de VIGILANCE VOLCANIQUE du dispositif spécifique ORSEC du Volcan du piton de La Fournaise, à compter de 8h00 ce samedi 14 avril 2018.

Toutefois, l’accès à la partie haute de l’Enclos reste strictement limité aux deux sentiers balisés suivants :

  • Pas de Bellecombe – Formica Léo – Chapelle Rosemont – Sentier Rivals – Cratère Caubet
  • Pas de Bellecombe – Formica Léo – Chapelle Rosemont – sentier d’accès au site d’observation du cratère Dolomieu (accès par le Nord du cratère)

Le sentier du Nez Coupé de Sainte-Rose reste interdit à la circulation pédestre à partir du Piton Partage en raison d’un danger réel et imminent d’effondrement.

Les sentiers Kapor jusqu’à Piton Kapor et du cratère Caubet au Belvédère sur château fort restent interdits d’accès.

Le poser d’aéronefs demeure réglementé par l’article L363-1 du code de l’environnement ainsi que par l’arrêté du 06/05/1995 relatif aux aérodromes et autres emplacements utilisés par les hélicoptères.

Le préfet rappelle que le massif du volcan est un milieu naturel, sujet à des changements météorologiques très rapides et parfois violents. Les recommandations relatives à la sécurité en montagne s’appliquent tout particulièrement : consultez la météo, ne sortez pas des sentiers balisés, apportez une attention particulière à votre équipement individuel. L’amplitude thermique est importante entre le jour et la nuit.

*ORSEC : organisation de la réponse de sécurité civile

 

 

 




Plan pour vous situer dans la région du volcan

 

EPI “MON ILE, DU VOLCAN AU LAGON”
Collège les Aigrettes – Saint Gilles les bains

 

Ce projet inter-disciplinaire a été imaginé par l’équipe d’EPS (éducation physique et sportive) de l’établissement, sous la conduite de Delphine NEHOUA et Hervé SABY.

Il concerne les 10 classes de Quatrième de notre établissement (environ 270 élèves!).

En accord, avec l’équipe administrative et le Chef d’établissement, M. ROUSSEAU, ce projet a été conçu en 2017 et exécuté l’année suivante en 2017/2018 (ce point est important: la mise en place d’un tel dispositif est lourd à gérer, administrativement et financièrement parlant).

POURQUOI UN E.P.I?

Initiés par le Ministère de l’Education Nationale, les enseignements pratiques interdisciplinaires (EPI) permettent de construire et d’approfondir des connaissances et compétences grâce à une réalisation concrète individuelle ou collective. Ils aboutissent à des réalisations (présentation orale ou écrite, constitution d’un carnet, etc.). Depuis la rentrée 2017, les EPI peuvent commencer dès la sixième.

UN PROJET QUI RELIE LES SAVOIRS

Comme vous pourrez le constater, ce projet permet aux professeurs de différentes disciplines de travailler ensemble sur une thématique commune. L’élève est au centre de ce projet, il va aborder la Réunion sous différents angles, chaque matière apportant une vision différente et complémentaire.

Le tableau ci-dessous est ouvert, vous pouvez télécharger les documents qui vous intéressent.

EPI
Première sortie au volcan
FACE A LA FOURNAISE…DOS A L’OCÉAN INDIEN!

 

 

CONSEILS IMPORTANTS !
  • Si l’on part tardivement en famille avec de petits enfants ou des personnes âgées, on peut très bien envisager de se rendre au Pas de Bellecombe ou l’on se trouve face aux cratères Bory et Dolomieu. Cette seule promenade en voiture vous permettra de découvrir des sites magnifiques.
  • Il faut partir de bonne heure pour marcher à la fraîcheur. Suivez le balisage et ne le perdez pas de vue.
  • Crème solaire et casquette indispensables, protégez vous car on « grille » facilement à cette altitude et la lave noire réfléchit très bien les rayons ultraviolets…
  • N’emmenez pas votre chien car il risque d’égratigner ses coussinets dans les gratons.
  • Emportez toujours une couverture de survie, une lampe de poche, et une trousse d’urgence.
  • EN CAS D’URGENCE : attention, au volcan, les zones d’ombre des réseaux de téléphonie mobile sont nombreuses. Numéro d’urgence : peloton de gendarmerie de haute montagne (PGHM : 0262 930 930)

 

 

 

Photo Lionel GHIGHI

 





 

  • DEPART : PAS de BELLECOMBE ( altitude 2350 m )
    On domine une immense caldeira formée il y a 5000 ans, le rempart délimite l’ enclos Fouqué
  • FORMICA LEO ( altitude 2200 m) 30’ C’est un cône volcanique très ancien puisqu’il date de 1753. Sa couleur ocre rouge est caractéristique. Sa forme d’entonnoir, rappelant le travail de la larve du fourmillon insecte fouisseur, lui a valu son nom. Pour descendre au FORMICA LEO, on descend une rampe d’escalier assez longue ( surtout au retour… ) mais très bien aménagée.
    ATTENTION : Pour des raisons écologiques (érosion accentuée du massif) nous vous déconseillons de gravir ce petit cratère qui ne cesse de s’éroder.
  • LA CHAPELLE DE ROSEMONT ( altitude 2250 m ) 1h30 C’est un tumulus qui témoigne d’un ancien point d’émission. On monte vers les sommets et la pente devient assez abrupte. On peut voir différents types de laves solidifiées : laves en corde, draps, gratons…..
  • ENSUITE… quand on quitte la Chapelle de Rosemont, la montée vers le sommet devient plus difficile et fatigante car la pente est plus raide et l’on traverse d’anciennes coulées dans un premier temps assez stables. A partir de la mi-pente, on franchit les coulées des années 2000 dans des gratons qui se dérobent un peu sous les pieds. Le sentier est plus friable, mais jamais dangereux. Préparez-vous à transpirer…
  • LA PLATE-FORME D’OBSERVATION AU DOLOMIEU (altitude 2632m) environ 3h ; une ligne blanche marque la limite à ne pas franchir face au vide. Par vent fort, brouillard, et a fortiori de nuit, la plus grande prudence est recommandée face aux 300 m de vide du cratère Dolomieu.
  • RETOUR AU PAS DE BELLECOMBE ( par le même sentier unique ) 5h

 

Vendredi 14 juillet 2017 : Deuxième éruption de l’année !

 

 

 

Depuis le 2 juin, la Fournaise est en vigilance volcanique, nous savons donc qu’une éruption est possible à court terme….

Le 13 juillet en soirée, dés 22h10 heure locale, l’observatoire volcanologique du Piton de la Fournaise enregistre une augmentation nette de la sismicité et depuis 22h20 une crise sismique s’accompagnant de déformation rapide. Ceci indique que le magma est en train de quitter la chambre magmatique et monte vers la surface. Une éruption est probable à brève échéance.

Dans ces conditions, le préfet de la Réunion décide de déclencher l’alerte 1 : « éruption probable ou imminente » du plan ORSEC à 22h30. Le trémor éruptif  apparaît aux alentours de 00h50 le 14 juillet 2017: L’ERUPTION DEBUTE !

Elle se situe sur le flanc sud du volcan, à l’intérieur de l’Enclos. Visible depuis le Piton de Bert, cette troisième éruption de l’année 2017 localisée vers le Piton Chateau-Fort (cf notre carte ci dessous) est donc facilement visible en suivant le sentier du Piton de Bert.

 




Il faut prendre la route du volcan et monter en direction de la Plaine des sables, et s’arrêter au Parking de Foc Foc (il y a beaucoup de voitures, on ne peut pas se tromper). Ensuite, prendre le sentier qui vous mène au Piton de Bert; ce sentier est plat, bien balisé, donc très accessible au public (1h30 de marche environ).

Depuis le 17 juillet, le trémor volcanique ne cesse de fluctuer; on observe en premier lieu des regains d’activité, puis une baisse progressive mais régulière.  Depuis le 2 août, l’activité n’est pour ainsi dire plus visible en surface :

  • Il n’y a presque plus de projections aériennes
  • Les rivières de lave se font en tunnel

On voit avant tout des fumerolles, et parfois des rougeoiements (si on a un peu de chance!). L’éruption continuant, l’enclos est évidemment INTERDIT AU PUBLIC. Première conséquence, on ne peut aller randonner au Dolomieu.


Fin de l’éruption : 28 août 2017

 

L’éruption débutée le 14 juillet 2017 (00h50, heure locale) s’est poursuivie jusqu’au 28 août 2017 (03h00, heure locale), date à laquelle le trémor volcanique (témoin d’une activité de surface ou de faible profondeur) a disparu des enregistrements sismologiques de l’OVPF. L’activité sismique, la déformation de l’édifice et le dégazage enregistrés au cours du mois d’août 2017 ont ainsi été principalement associés à cette éruption.

Au cours des 45 jours d’éruption, du 14 juillet – 28 août 2017, moins de 10 millions de m3 de lave ont été émises en surface. Le champ de lave associé à l’éruption a très peu évolué au cours de l’éruption. L’extension maximum a été atteinte dès les premiers jours de l’éruption, avec une longueur maximale de 2.8 km. Par la suite la coulée s’est légèrement élargie mais la croissance s’est principalement faite par un épaississement du fait d’une activité majoritairement en tunnels de lave et de débits extrêmement faibles.

Ci-dessus : Evolution de l’extension du champ de lave au cours de l’éruption,
déduite de l’étude d’images satellites radar. (© OVPF/IPGP)




Un grand merci aux nombreux photographes qui nous ont envoyé de très beaux clichés !




 

 

 

REMERCIEMENTS

En premier lieu, nous tenons à remercier la Région Réunion

et les généreux donateurs qui nous ont aidé à reconstruire ce site :

Vincent Bailly – Ladislas Achard – Gaetan Angebaud – Ingrid Armbruster – Edwige Barbottin – Flavie Beguet – Yannick Bellon – Marie Christine Blaise Graff – Armelle Blanc – Sylviane Boissimon – Bernadette Bonnefoux – Laurent Bouyeux – Shirley Bricquet-Galmar – Nicolas Caillot – Ben Celui Ci – Eric Chahi – Isabelle Chastain – Gilles Chauveau – Dorianne Damour – Barry et monique Davis – Ma Delon – Emmanuelle Denis – Cathy Deprez – Emmanuelle Duchemann – Jean Pierre – Dupont – Sebastien Durand – Philippe Eloy – Jacques Enxérian – Jean Laurent Etheve – Vincent Fessler – Stéphane Gannat – Marion Giffo – Benoit Gueffier – Michel Hänggeli – Jean-Michel Hardin – Jean-Pierre Joly – Estelle Lachaud – Marie Louise Lallemand – Henri Laurent – Stephane Lelong – Patrick Lepinay – Andre Lerasle – Bruno Loubatié – Frédéric Machu – Florent Marechal – Jean-Michel Marechal – Nadine Martin – Alixia Maury – Laurent Mehl  – Jacques Métayer – Jerome Minost – Ridwan Moussajee – Cécile Mt – Gérard Mussier – Timothy Nelson – Thomas Notter – Daniel Olivier – Denise Pagnano – Renaud Payet – Aurore Payet – Laurent Petit – Roger Plana – Emilie Pochard – Didier Raspail – Benjamin Rauber – Laurence Rouffet – Vincent Rousseaux – Karl Roy – Delphine Smittarello – Alexandre Thorel – Clement Trapateau – Peter Vetter

Un grand merci à TIMAOUL pour sa magnifique photo du volcan en éruption en octobre 2015 (page d’accueil) et à tous les photographes qui nous confient gracieusement leurs clichés, à l’Observatoire de volcanologie (Aline Peltier et Philippe Kowalski) pour leur disponibilité, RANDO-VOLCAN (Vincent Cheville et Rudy Laurent) nos précieux guides passionnés, le Journal de l’Ile de la Réunion avec lequel nous sommes en partenariat depuis 2002, nos amis François Martel-Asselin et Jean Luc Allègre qui nous ont beaucoup aidé au fil de ces 20 années d’existence.

 

Mentions légalesles auteursNous contacter – Site web réalisé par l’agence Net2Sky
© 2018 fournaise.info

Les conditions et la météo du volcan :
VOIR LES WEBCAMS
RETOUR EN VIGILANCE VOLCANIQUE
L'ENCLOS EST OUVERT AU PUBLIC
PLUS DE PRÉCISIONS DANS "LES ACTUS"
close