La végétation sur la route du volcan

La végétation sur la route du volcan
La végétation sur la route du volcan

Un grand merci à notre ami Julien Cuiconi

Professeur de SVT, qui a gracieusement réalisé cette page à notre demande

 

 

 

En partant de la maison du Volcan à Bourg-Murat, nous sommes dans la forêt humide de moyenne altitude (forêt mésotherme hygrophile pour les scientifiques) qui s’étale de 800 à 1900 m d’altitude. Cette végétation a, en grande partie, disparu pour laisser la place à de verts pâturages occupés par les vaches laitières des éleveurs de la Plaine des Cafres.

Quand on quitte Bourg-Murat pour prendre la route forestière du volcan, on traverse en montant, une forêt de cryptomérias, Cryptomeria Japonica, espèce introduite par l’office national des forêts dans les années 1950. Le sous-bois de cette forêt est très sombre et pauvre en espèces à cause du peu de lumière et de l’acidité du sol, comme pour les forêts de pins d’Europe

 

 

On monte ensuite plusieurs lacets jusqu’au lieu-dit du «Nez de boeuf» où l’on a un super panorama sur la vallée de la «rivière des remparts». En montant, on trouve quelques espèces d’arbres caractéristiques de la forêt mésotherme hygrophile : le Mahot, le Tamarin des hauts, le Mapou, le Bois maigre.

 

Description des espèces

 

  • LE MAHOT ROUGE : Dombeya pilosa (famille des Sterculiacées) : arbre à feuilles alternes à pilosité un peu rousse et se terminant en pointe
  • Le MAHOT BLANC : Dombeya reclinata, à feuilles vertes sans pilosité

 

 

  • LE TAMARIN DES HAUTS : Acacia heterophilla (famille des Mimosacées), arbre au tronc puissant se ramifiant à faible hauteur, le feuilles juvéniles sont composées tandis que les feuilles adultes ont l’aspect d’une lame ; les fleurs sont semblables à celles du Mimosa

 

 

  • LE MAPOU : Monimia rotondifolia (famille des Monimiacées), arbre à feuilles opposées assez coriaces, larges et circulaires, poilues sur les deux faces

 

 

  • LE BOIS MAIGRE : Nuxia verticillata (famille des Loganiacées), tronc creux de teinte claire, fleurs en grappes violettes

 




Après avoir admiré la rivière des remparts, on commence la longue traversée de la «Plaine des Remparts» : nous sommes maintenant dans la zone de végétation altimontaine de 1900 m jusqu’aux plus hauts sommets de l’île (3000 m). Elle est aussi appelée végétation microtherme par référence aux températures moyennes annuelles relativement basses.

C’est une végétation essentiellement formée d’arbustes qui deviennent de plus en plus bas avec l’altitude.

L’espèce la plus répandue est le Branle Vert, on trouve aussi : le Branle Blanc, le petit Tamarin des Hauts, le Fleur Jaune, l’Ambaville, le Petit Bois de Rempart, et quelques espèces de plantes herbacées comme le Petit bois de Tabac, le Velours, l’Hélichryse.

Il faut noter que le Branle vert, le Fleur jaune et le petit Tamarin des hauts se rencontrent déjà à plus basse altitude, en montant jusqu’au Nez de Boeuf.

Description des espèces

 

  • LE BRANLE VERT : Philippia montana (famille des Ericacées), espèce de bruyère aux petites feuilles vertes

 

 

  • Le BRANLE BLANC : Stoebe passerinoïdes (famille des Composées), feuilles ressemblant à celles du Branle vert mais de couleur gris argenté

 

 

  • LE PETIT TAMARIN DES HAUTS : Sophora denudata (famille des Papilionacées), petit arbre au tronc volumineux, aux feuilles composées pennées, d’un vert soyeux, fleurs jaunes

 

 

  • LE FLEUR JAUNE : Hypericum lanceolatum (famille des hypéricacées, guttifères), arbuste à feuilles disposées en croix (opposées décussées) et à larges fleurs jaunes utilisées en tisanerie

 

  • L’AMBAVILLE : Senecio hubertia (famille des Composées), feuilles blanches plus ou moins cotonneuses, fleurs couleur d’or

 

 

  • LE PETIT BOIS DE REMPART : Agauria buxifolia (famille des Ericacées) , arbuste à port buissonant, ancré dans les fissures de rochers, grappes de fleurs rouges en clochettes

 

 

  • LE PETIT BOIS DE TABAC : Psiadia anchusaefolia (famille des Composées), feuilles ressemblant à celle du tabac

 

 

  • LE VELOURS: Helichrysum proteoïdes (famille des Composées), feuilles gris argenté et veloutées

 

 

  • L’HELICHRYSE : Helichrysum arnicoïdes (famille des Composées), feuilles comme celles du velours mais en rosette au ras du sol

 

On arrive ensuite à la Plaine des Sables où la végétation est pratiquement inexistante, puis au Pas de Bellecombe où l’on retrouve les espèces de la végétation altimontaine.

La descente du rempart pour accéder à l’Enclos Fouqué permet de réobserver ces espèces.




Pour information complémentaire, voici la carte des zones de végétation naturelle de La Réunion où l’on retrouve les 2 zones étudiées dans la région du volcan et un diagramme donnant l’étagement de la végétation en fonction de l’altitude

 

 

 

Commentaires
Partager
Luc Souvet

Ouverture partielle des sentiers !
• sentier Pas de Bellecombe - Formica Léo - Sentier Rivals - Cratère Caubet OUVERT.
sentier Pas de Bellecombe - Formica Léo - sentier d'accès au site d'observation du cratère Dolomieu (accès par le nord du cratère) OUVERT.
Niveau d’alerte : Phase de Vigilance
close