Éruption du 7 décembre 2020

Éruption du 7 décembre 2020
Lundi 7 décembre
UNE ÉRUPTION ÉPHEMERE!

 

Photographie de Philippe Seychelles

 

Avant d’aborder cette éruption très furtive, il est important de regarder ce qui s’est passé depuis le début de l’année 2020. Une année compliquée dans tous les domaines, et la Fournaise ne fait pas exception!

Pour commencer, 2 éruptions: une en février qui a duré 7 jours, et la deuxième en avril qui ne durera que 5 jours. Et ensuite? Pendant les 6 mois qui suivront, on aura de nombreuses alertes…sans suite!




LA FOURNAISE SEMBLAIT RENDORMIE…

 

 

Photographie du mois de juin (l’hiver à la Réunion) :Philippe Seychelles

 

REPRISE DE L’ACTIVITÉ DEPUIS LA MI-JUIN

 

Depuis le 16 juin plus exactement, une reprise de la sismicité est observée sous le Piton de la Fournaise. 18 séismes volcano-tectoniques superficiels (< 2 km sous le sommet) sont enregistrés sous la zone sommitale entre le 16 et le 22 juin derniers. Cette sismicité est accompagnée d’une reprise de l’inflation (gonflement) de la base et du sommet de l’édifice du Piton de la Fournaise. Pour les chercheurs, l’explication est simple : la pressurisation du réservoir magmatique superficiel localisé aux alentours de 1,5-2,5 km sous le sommet.

De plus, les flux de CO2 dans le sol en champ lointain (secteurs Plaine des Cafres et Plaine des Palmistes) qui avaient atteint des valeurs maximales à la fin de l’éruption du 2-6 avril 2020, continuent de diminuer, en accord avec des remontées profondes de magma vers les zones plus superficielles du système d’alimentation. Même si la tendance est à la baisse, les valeurs absolues du flux de CO2 par le sol restent très élevées.

Comme l’a si bien dit Aline Peltier, Directrice de l’observatoire de volcanologie de la Plaine des Cafres : « ce processus de recharge du réservoir superficiel peut durer plusieurs jours à plusieurs semaines avant que le toit du réservoir ne se fragilise et ne se rompe, donnant ainsi lieu à une injection de magma vers la surface et à une éruption … mais il peut également s’arrêter sans donner lieu à brève échéance à une éruption. » Cette dernière hypothèse sera la bonne …

 

PASSAGE EN ALERTE 1 LE 3 JUILLET

 

L’OVPF enregistre dès 7h35 une nouvelle crise sismique, mais elle s’achève à 8h. Cette crise est accompagnée d’une déformation rapide. Ceci indique que le magma est en train de quitter le réservoir magmatique et se propage vers la surface. Une éruption est probable à brève échéance dans les prochaines minutes ou heures. Mais il n’en sera rien, la sismicité décroit petit à petit, et le Préfet décide un retour en phase de vigilance le 8 juillet ; ce n’est pas encore pour ce coup-ci !

 

20 SEPTEMBRE : REGAIN D’ACTIVITÉ…

 

Depuis cette date, une reprise de la sismicité est observée sous le Piton de la Fournaise. Entre le 20 et le 22 septembre, 21 séismes de magnitude inférieure ou égale à 1 sont enregistrés et localisés sous le cratère Dolomieu entre 1,7 et 2,2 km de profondeur. Cette sismicité est accompagnée d’une reprise de l’inflation (gonflement) de la base et du sommet de l’édifice du Piton de la Fournaise. Cette inflation de l’édifice reste d’intensité très faible. Cette sismicité et cette déformation sont synonymes d’une pressurisation du réservoir magmatique superficiel localisé à environ 2-2,5 km sous le sommet.

 

28 SEPTEMBRE : CRISE SISMIQUE SANS PRÉCÉDENT !

 

Une crise sismique très importante débute à 12h04, heure locale. Entre 12h04 et 21h30, plus de 1300 séismes sont enregistrés par l’OVPF. Cette sismicité est localisée sous la zone sommitale et sous le flanc est (entre 1,6 et 5,2 km de profondeur). La sismicité et la source des déformations montrent une migration du magma en profondeur vers le flanc est du volcan.

 

Source OVPF-IPGP

 

« A noter qu’au Piton de la Fournaise, plus les crises sismiques sont longues, plus les fissures éruptives s’ouvrent à basse altitude. De ce fait l’ouverture de fissures éruptives à basse altitude n’est pas exclue » (communiqué de l’OVPF) Au total, 2235 séismes sont enregistrés par les chercheurs tout au long de ce phénomène qui s’achève le 30 septembre à 12h : tout le monde est déçu, la violence de cette crise sismique ne faisait aucun doute…et pourtant il ne se passe rien !

Depuis la mi-octobre, on enregistre à nouveau de la sismicité (33 séismes le 16, 6 le 17 et 6 le 18). L’observatoire de volcanologie reste sur le qui-vive car notre volcan n’a pas fini de nous surprendre ; la montée en pression de la Fournaise a belle et bien été observée, une éruption semble donc probable. Là encore, nous nous trompons, le mois de novembre sera très très calme: 4 séismes en 30 jours!! Personne n’oser plus se lancer dans les pronostics…








VENDREDI 4 DECEMBRE 
PASSAGE EN ALERTE 1 : Éruption probable à brève échéance

 

L’observatoire volcanologique du Piton de la Fournaise (OVPF) enregistre depuis 5h10 une nouvelle crise sismique. Cette crise est accompagnée de déformation rapide. Le magma est en train de quitter le réservoir magmatique et se propage vers la surface. Une éruption est probable à brève échéance dans les prochaines minutes ou heures (nous l’espérons!)
Pour la troisième fois de l’année, le piton de La Fournaise connaît hélas le même phénomène d’intrusion magmatique suite à une crise sismique importante : la lave sort du réservoir superficiel magmatique en profondeur, remonte mais n’atteint pas la surface faute de pression. C’est donc encore avorté!

 

LUNDI 7 DECEMBRE: REBONDISSEMENT!

 

Une crise sismique débute à 2h28 heure locale, le trémor volcanique synonyme d’arrivée du magma à proximité de la surface est enregistré depuis 4h40 environ. Les premières observations réalisées par l’Observatoire volcanique du Piton de la Fournaise (OVPF) constatent de nouvelles fissures ouvertes sur le flanc ouest du volcan et les premières laves sont visibles autour de 5h du matin.
En fait, il y a 3 fissures visibles depuis le chemin qui mène au Piton de Bert; à une altitude comprise entre 2300 et 2190 m et sur une distance total d’environ 700 m.

 

Les fontaines de lave spectaculaires dépasseront rarement les 15 mètres de hauteur, l’activité va d’ailleurs rapidement décroitre… et l’on se posera très vite la question de savoir si l’éruption tiendra toute la journée! Dans l’après-midi, les fontaines ont bien fléchi, et sont très peu alimentées.

L’intensité du trémor volcanique (indicateur de l’intensité de l’éruption) après une phase d’augmentation en début d’éruption, est en baisse depuis 6h (heure locale, 2h heure TU), même si cette baisse diminue depuis 9h15 (heure locale, 5h15 TU ; Figure 1)., ce mardi 8 décembre. A 15h heure locale, la fissure la plus haute en altitude est alors la plus active avec la formation de 5 petites bouches éruptives. Les deux fissures les plus basses montrent une baisse d’activité notable…

Merci à notre ami photographe Philippe Seychelles pour ce partage

MARDI 8 DECEMBRE A 8H
FIN DE L’ERUPTION!

 

Communiqué de l’observatoire de volcanologie: “L’éruption qui a débuté la veille s’est arrêtée le lendemain vers 7h15 heure locale, suite à une baisse progressive du trémor et une phase de 3 heures de « gaz piston » au niveau du site éruptif (bouffée de gaz ou trémor intermittant) qui sont généralement observés lorsque la quantité de gaz disponible s’épuise, et souvent synonyme d’une décroissance d’activité en surface. Plus aucune activité de surface n’est observée mais aucune hypothèse n’est écartée quant à l’évolution de la situation à venir (arrêt définitif, reprise de l’activité sur le même site, reprise de l’activité ailleurs), une sismicité étant toujours enregistrée sous le sommet du volcan.”
Cette éruption très courte dans l’histoire de la Fournaise n’a rien d’exceptionnel. On attend depuis longtemps une belle éruption…qui se jette dans l’océan Indien; il nous faudra encore patienter!
Ce qui est certain, c’est qu’au vu de la sismicité importante de ces derniers mois, les éruptions n’ont pas permis d’évacuer de gros volumes de lave, notre volcan ne devrait donc pas en rester là…





Plan pour vous situer dans la région du volcan

 

Commentaires
Partager
Luc Souvet

PASSAGE EN VIGILANCE DES JEUDI 5 H
Risque d’éruption à moyen terme
ENCLOS OUVERT AU PUBLIC JEUDI 21 OCTOBRE 5 H
close