Éruption du 19 septembre 2022

Éruption du 19 septembre 2022
UNE ÉRUPTION TRÈS ATTENDUE…

 

Photographie Olivier LUCAS-LECLIN
Depuis bientôt 8 mois, le réservoir magmatique se remplit progressivement, et depuis quelques semaines la sismicité ne cesse de croitre ; cela signifie que ce même réservoir va se fragiliser, et qu’une éruption pourrait se produire assez rapidement…. Les scientifiques de l’observatoire de volcanologie de la Plaine des Cafres nous informent régulièrement sur l’évolution de cette situation, et les appareils de mesure le confirment.
Le gonflement continu du volcan est observé depuis janvier, cela prouve que le magma monte et remplit le réservoir situé à 2 km à l’aplomb du Dolomieu. Reste à savoir quand cette éruption surviendra, et comme d’habitude il est impossible de prévoir quoique ce soit.
Toujours est il que les conditions sont réunies pour qu’une éruption débute prochainement. nous sommes le 31 août, tout n’est donc plus qu’une question de patience…




MERCREDI 7 SEPTEMBRE
PREMIÈRE CRISE SISMIQUE…

 

L’observatoire volcanologique du piton de la Fournaise (OPVF) enregistre depuis 16h54 une crise sismique. Cette crise est accompagnée de déformation rapide. Elle témoignage d’une fragilisation du milieu et indique que le magma quitte son réservoir magmatique pour se propager à la surface. Une éruption est probable à brève échéance dans les prochaines minutes ou heures.
LUNDI 19  SEPTEMBRE
DEUXIÈME CRISE SISMIQUE…ET ÉRUPTION!

 

Prise de vue du site éruptif, en date du 19/09/2022 en début d’après-midi (©PGHM)

L’observatoire volcanologique du piton de la Fournaise (OPVF) enregistre depuis 06h23 une seconde crise sismique. D’après les enregistrements de l’OVPF, la source de l’éruption est localisée sur le flanc sud sud-ouest, dans le secteur du cratère Rivals (situé aux alentours de 2200 m d’altitude).
Dans ces conditions, le préfet décide de déclencher la phase d’alerte 2-1 éruption dans l’Enclos sans menace particulière pour la sécurité des personnes, de biens ou de l’environnement; les choses se précisent… le trémor volcanique synonyme d’arrivée du magma à proximité de la surface est enregistré à 07h48 environ heure locale: la Fournaise est en éruption!




D’après les enregistrements de l’OVPF, la source de l’éruption est localisée sur le flanc sud sud-ouest, dans le secteur du cratère Rivals (situé aux alentours de 2200 m d’altitude). La RN 2 reste ouverte à la circulation.

 

Mardi 20 septembre à 18h: LA MÉTÉO NOUS JOUE UN VILAIN TOUR!

 

L’éruption se poursuit, mais la météo n’est hélas pas de la partie… pluie, vent et nuages en abondance, le spectacle est donc difficilement visible. L’activité a fortement diminué depuis la veille. La sismicité sous la zone sommitale est en baisse avec 24 séismes volcano-tectoniques enregistrés sur les dernières 24 heures (informations fournies par l’observatoire de volcanologie). Nous n’avons donc pas beaucoup d’informations nouvelles, ni de photographies car peu de gens se sont hasardés sur le site.

MERCREDI 21 SEPTEMBRE: ATTENTION AUX PARKINGS!

 

Après avoir admiré l’éruption la nuit précédente, une internaute nous écrit pour nous signifier sa colère; Hélas, les incivilités sont fréquentes au volcan comme ailleurs!
Selon Amandine “Les véhicules étaient garés des deux côtés du chemin sur la route. Conséquence des bouchons désastreux à l’aller entre 18h et 20h. Puis au retour vers 0h les gens étaient garés dans la plaine des sables…. croyant qu’ils ne pouvaient plus avancer. Bref les gens sont irrespectueux, et sur le parking foc foc on ne pouvait y rentrer tellement les gens s’étaient garés n’importe comment! j’espère que les gendarmes viendront pour que cela ne se reproduise pas.”
Nous savons que le site naturel du volcan (surtout depuis la Plaine des Sables), n’est pas adapté pour accueillir une foule aussi nombreuse, il est d’autant plus important de se garer le mieux possible car une seule voiture peut bloquer toute la circulation!…
Ce n’est pas la première fois, comptons sur le civisme et le bon sens de chacun pour que ce spectacle ne soit pas gâché par de monstrueux embouteillages.

Photos de Wilfried PRIGENT

Vendredi 23 septembre: NOUVEAU PLAN DE CIRCULATION

 

La nuit précédente ayant été très compliquée pour la circulation, l’Office national des forêts et la mairie du Tampon ont décidé de prendre les devants pour éviter la pagaille ce week-end. La circulation sera régulée par la gendarmerie pour éviter des comportements parfois totalement incohérents, il sera interdit de stationner sur la route forestière. N’oublions pas qu’il y a 2 parkings de 300 places (Pas de Bellecombe) et 250 places (Foc-foc). Par ailleurs, les bus de plus de 23 places n’auront pas le droit de venir dans ce périmètre.

 

L’ÉRUPTION CONTINUE, ET LA MÉTÉO S’AMÉLIORE

 

L’activité a augmenté depuis hier, mais elle se stabilise à 20% de son activité initiale. Les projections de lave ne sont pas très hautes, une belle rivière de lave est observée au pied du cône éruptif. C’est une éruption modeste toujours bien visible depuis le sentier du Piton de Bert. Pour vous en convaincre, nous vous laissons admirer la magnifique vidéo de notre ami Olivier LUCAS-LECLIN.

Mercredi 28 septembre à 19h : UNE LÉGÈRE AUGMENTATION D’ACTIVITÉ

 

L’éruption se poursuit avec une légère augmentation du trémor (volume de lave). Le gonflement du volcan semble se confirmer et le débit mesuré est lui aussi en légère augmentation (entre 3,5 et 7 m3/s). Le front de coulée est stationnaire mais les deux bras se sont élargis; l’activité est peu visible en surface car l’écoulement de la lave se fait surtout en tunnel de lave (informations fournies par l’ observatoire de volcanologie de la Plaine des Cafres).

 

Samedi 1er octobre à 18h: LA FOURNAISE FAIT SON SHOW !

 

Depuis la veille, vendredi 29 septembre en soirée, les scientifiques de l’observatoire de volcanologie observent un regain d’activité notable qui se traduit par différents phénomènes:
– le trémor (émission de lave en surface) est en nette augmentation; les projections de lave sont plus abondantes
– 3 séismes ont été enregistrés hier
– un léger gonflement du sommet et de l’enclos du volcan est mesuré par les appareils
L’activité est bien visible, mais l’écoulement des rivières de lave se fait essentiellement en tunnel (la croute superficielle étant durcie). Le week-end s’annonce sous les meilleures auspices , Météo France prévoit un beau dimanche bien ensoleillé…mais très frais! (-autour de 3°C au Pas de Bellecombe).
Un grand merci à Philippe Seychelles pour cette très belle photographie.
3 octobre: L’éruption débutée le 19 septembre se poursuit
Communiqué de l’observatoire de volcanologie

 

“L’amplitude du trémor éruptif (indicateur d’une émission de lave et de gaz en surface) est restée stable au cours des 24 dernières heures. Son intensification depuis le 21 septembre est très certainement liée à une augmentation de pression au sein du cône éruptif et à l’origine de l’activité soutenue observée au niveau de l’évent éruptif (Figure 2).
– Au cours des 24 dernières heures, 75 séismes volcano-tectoniques ont été enregistrés à l’aplomb de la zone sommitale.
– Les données des stations GNSS permanentes de l’OVPF-IPGP ne montrent plus de signaux associés à une déformation significative de l’édifice.
Les images de la webcam de l’OVPF-IPGP située au Piton de Bert montrent :
– une activité de projection de lave qui reste toujours importante au niveau de l’évent éruptif ;
– l’évent secondaire, situé sur le flanc sud du cône, qui est faiblement actif (Figure 2) ;
– un dégazage important persistent au niveau du site éruptif (Figure 2) ;
– la majorité des écoulements de lave se font toujours par tunnels de lave au sein desquels de nombreuses résurgences sont visibles jusqu’à plusieurs kilomètres du cône éruptif (Figure 3).
Les estimations de débit de lave établies par méthode satellite sur les plateformes HOTVOLC (OPGC – université Clermont Auvergne) et MIROVA (Université de Turin) indiquent un débit moyen stable sur les dernières 24 heures de 10 m3/s (entre 4 et 20 m3/s selon la méthode) avec un pic enregistré à 33 m3/S. Sur les 5 derniers jours, les débits de lave estimés sont en augmentation conjointement à l’intensification du trémor observée à partir du 29 septembre. L’activité d’écoulement de lave se faisant désormais en partie en tunnel, ces estimations sont des valeurs minimales.”

Mercredi 5 octobre: ÉRUPTION TERMINÉE!

 

 

 

L’éruption qui a débuté le 19 septembre s’est arrêtée soudainement ce mercredi 5 octobre aux environs de 10h10. Plus aucune projection n’est visible.
“Aucune hypothèse n’est écartée quant à l’évolution de la situation à venir (pause de l’éruption, arrêt définitif, reprise de l’activité sur le même site, reprise de l’activité sur un autre site), compte tenu de la forte sismicité qui a été enregistrée ces derniers jours.” (communiqué de l’observatoire de volcanologie)
Ce même observatoire avait raison lors de sa conférence à la cité du volcan hier, les chercheurs se sont basés sur les statistiques en fonction de la situation géographique des éruptions depuis 1979: cette éruption pouvait logiquement s’achever aux environs du 14 octobre (la durée moyenne des éruptions de ce type étant évaluée à 26 jours.)
Rien n’est figé, cette éruption peut reprendre très rapidement, la Fournaise nous a habitué à de nombreux rebondissements…

 

Le cône volcanique de l’éruption du 19 septembre au 5 octobre 2022, baptisé « Piton Tikal »
Communiqué du vendredi 28 octobre

 

 

 

“La Cité du Volcan, l’Observatoire Volcanologique du Piton de la Fournaise et le Parc National de La Réunion, sont heureux de vous annoncer le nom de baptême du nouveau cône volcanique, résultant de l’éruption du 19 septembre au 5 octobre 2022.
Pourquoi le choix de ce nom ? Ce nom renvoie aux contes et légendes de La Réunion associés à Gran Mèr Kal. Dans ces différentes « zistwar » il est parfois fait référence à son fils, sous le nom de Ti Kala ou Tikal.
Ce nouveau cône volcanique s’étant construit à proximité du Piton Kala Pélé, avec une forme relativement identique, c’est tout naturellement que ce nom est apparu.
En pleine « somèn kréol » et à la veille de la Fèt Gran Mèr Kal, le choix de ce nom semble d’autant plus pertinent.”

Retour en images sur cette première éruption de l’année 2022 …

Plan pour vous situer dans la région du volcan

 

Commentaires
Partager
Luc Souvet

PHASE DE VIGILANCE
ENCLOS OUVERT AU PUBLIC
close