Éruption du 11 juin 2019

Éruption du 11 juin 2019
Mardi 11 juin à 6h35
« ON VOUS ATTENDAIT!… »

 

 

 

 

C’est un peu ce que l’on aurait pu dire à un invité qui se fait désirer, tant cette éruption était attendue par tous les scientifiques aux aguets…

Revenons quelques semaines auparavant: l’activité sismique du Piton de la Fournaise s’affole depuis la fin du mois de mai, une reprise de l’inflation (gonflement) de l’édifice et une hausse de la sismicité sont enregistrés, 109 séismes entre le jeudi 30 et le vendredi 31 mai 2019 (crise sismique); tout le monde est prêt pour la deuxième éruption de 2019… mais les secousses diminuent fortement début juin.

La probabilité d’une éruption s’éloignerait-elle donc ? » Il faut rappeler que lors de l’éruption du mois de février, nous avions observé une forte baisse de la sismicité le 16 février. Deux jours plus tard, le volcan était rentré en éruption » souligne Aline Peltier, directrice de l’observatoire de volcanologie.

L’OVPF précise que ce processus de mise en pression du réservoir superficiel peut durer plusieurs jours à plusieurs semaines avant que le toit du réservoir ne se fragilise et ne se rompe, donnant ainsi lieu à une injection de magma vers la surface, mais il peut également s’arrêter sans donner lieu à une éruption.




DEUXIÈME ÉRUPTION DE L’ANNÉE !

 

Finalement, il faudra attendre jusqu’au 11 juin au matin, pour qu’une troisième crise sismique ne déclenche cette éruption, à 6h 35 en début de matinée. Rien de très surprenant donc, Aline Peltier parle même d’un « cas d’école » en analysant la conjoncture de tous ces évènements. 4 randonneurs présents dans l’enclos sont alors évacués par hélicoptère, le spectacle peut débuter!

L’éruption se situe à proximité du sommet du Dolomieu, quatre coulées distinctes descendent rapidement les grandes pentes (40% !) en direction de l’océan Indien, de belles fontaines de lave montent jusqu’à 30 mètres de hauteur. L’observation de cette éruption ne peut se faire que de nuit depuis la RN2 (dite « route des laves »), mais les conditions météo ne sont pas très favorables.

 

 

A 17h45 ce même jour, l’observatoire publie un communiqué: l’éruption perdure, mais l’intensité du trémor éruptif (témoin de l’intensité de l’éruption) a baissé d’un facteur 3 depuis le début de l’éruption. Sur les quatre fissures éruptives, les trois plus hautes ne sont désormais plus actives. Les débits de surface estimés à partir des données satellites, étaient compris ce jour entre 7 et 27 m3/s.

Le lendemain, mercredi 12 juin, l’éruption continue dans des conditions similaires, la météo n’est toujours pas très clémente, mais les scientifiques arrivent tout de même à situer le front de coulée à une altitude avoisinant les 1200/1300 m d’altitude. Le trémor éruptif est stabilisé.

 

 

Photo Yann HUET

 

COMMUNIQUE DE L’OBSERVATOIRE DE VOLCANOLOGIE
Fin de l’éruption au Piton de la Fournaise!

Jeudi 13 juin à 12h44

 

L’éruption débutée le 11 juin 2019 à 06h35 (heure locale) s’est arrêtée ce jour, le 13 juin 2019 vers 12h00 heure locale (Figure 1), les enregistrements ne détectent plus que du bruit associé au mauvais temps sur le volcan.
Les teneurs en SO2 dans l’air au niveau des stations de l’OVPF, situées sur le pourtour de l’Enclos Fouqué, sont revenues à des valeurs de bruit du fond. L’éruption a commencé à baisser de manière significative dès 6h ce jeudi 13 juin. « On a observé durant ce jeudi matin des phases appelées « gaz piston », c’est-à-dire des phases de dégazage, sans magma qui sort », explique Aline Peltier, directrice de l’Observation volcanologique du Piton de la Fournaise (OVPF). A midi, l’éruption était officiellement terminée.
Cette éruption fut courte et de faible intensité, elle aura duré à peine 3 jours. « Mais finalement peu de magma est sorti, on sait donc qu’il en reste forcément, ce qui laisse présager qu’il y aura d’autres éruptions en 2019 », ajoute Aline Peltier.

 

Tout est dit, le faible débit de lave sorti de terre ces dernières 24 h est quantité négligeable en regard de la lave montée ces dernières semaines pour remplir les poches magmatiques; on peut donc légitimement penser que notre volcan n’en restera pas la! Tout n’est plus qu’une question de temps, mais il serait bien surprenant que la Fournaise se rendorme après cet apéritif magmatique!

 

Légende Figure 1 : Evolution du RSAM (indicateur du trémor volcanique et de l’intensité de l’éruption) entre 04h00 (00h00 UTC) le 11 juin 2019 et 12h00 (08h00 UTC) le 13 juin 2019 sur la station sismique de DSO. (© OVPF-IPGP)


Prise de vue du site éruptif le 12 juin 2019  (©Frédérick LEVENEUR )




Superbe reportage photo de  Péi volcan – Accompagnateur en montagne
Magnifique reportage de notre ami Yann HUET

 

De superbes clichés de nos amis Rudy et Vincent !

 

Une coulée d’environ 2 km vue de l’espace !

Le Piton de la Fournaise, en éruption depuis ce mardi 11 juin 2019, a pu être photographié depuis l’espace grâce au satellite Sentinel Hub

De très belles images proposées par Wildtours
De très belles photo d’ Imazpress
Plan pour vous situer dans la région du volcan

 

Commentaires
Partager
Pascal Dorr

RETOUR EN PHASE DE VIGILANCE
LES SENTIERS DANS LA PARTIE HAUTE DE L'ENCLOS SONT OUVERTS
close