';

Ressources

Ressources

 

« Sciences à l’Ecole » a pour mission de mettre en oeuvre des projets de culture scientifique dans l’enseignement du second degré. Il contribue ainsi au développement des vocations scientifiques chez les jeunes par le projet ‘Sismos à l’Ecole’

Les objectifs visés sont

– de favoriser le développement des sciences expérimentales et technologiques à l’Ecole (collège et lycée).
-de sensibiliser les enfants aux risques naturels et de contribuer ainsi à la responsabilisation des futurs citoyens.
– d’inciter les élèves à devenir « Ambassadeurs » de la prévention des catastrophes naturelles auprès de leur communauté.

Les intérêts scientifiques

– des localisations de séismes plus précises.
– valorisation de la sismologie auprès du grand public.
– diffusion de l’information scientifique et technique

On trouvera dans ce site de nombreuses ressources: une boite à outils (des vidéos, des photos, des cartes, des animations, des logiciels … ) des pistes pédagogiques, de la documentation scientifique, des liens…

Particulièrement cette application qui recense la sismicité récente :

 

 

RESSOURCES:

 

A la Réunion, où trouver des échantillons de roches volcaniques ?

  • Basalte à olivine (minéral vert) : Marina de Saint-Philippe
  • Sable à olivine : Plage Nord de la Pointe au Sel (St-Leu) et plage en face le site ART SENIC
  • Basalte noir : Pointe de la Table, Gouffre de l’Etang-Salé, Volcan…
  • Basalte pintade à Feldspaths (minéraux blancs) : lit du Ouaki

 

DÉFINITIONS:

 

  • Cône volcanique : « montagne » formée par toutes les projections et coulées des éruptions précédentes.
  • Magma : roches en fusion, sous la croûte terrestre, à plusieurs dizaines de kilomètres de profondeur.
  • Coulée de lave : fleuve de magma qui se solidifie.
  • Cratère : sorte d’entonnoir au somment du cône volcanique.
  • Cheminée : fissure par laquelle monte la lave.
  • Projections : fragments plus ou moins gros de magma en fusion, rapidement solidifiés.
  • Bombes : Assez gros paquets de lave, qui en se refroidissant dans l’air prennent des formes diverses (en fuseau, en amande…).
  • Lapilli : petits fragments de lave contenant encore beaucoup de fines bulles de gaz et qui retombent en pluie. La région appelée Plaine des Sables est en réalité un plateau recouvert de plusieurs couches de lapilli.
  • Ponces : fragments de lave très légers à cause de leur richesse en bulles de gaz.
  • Cheveux de Pelée : fines aiguilles povenant du refroidissement brutal de très fines goutte de lave et qui en retombant au sol forment des couches friables.
  • Cendres : fines particules de lave pulvérisées par les explosions de gaz pendant certaines éruptions et qui en retombant au sol forment les couches friables.
  • Gaz : de nature chimique très variée, ils sont éliminés du magma pendant l’éruption ou bien restent prisonnier de la lave lorsqu’elle refroidit en donnant des trous ou des pores dans les roches volcaniques.

 

QUELQUES ANECDOTES…

 

  • L’activité éruptive du volcan Réunionnais est l’une des plus régulière du monde : en moyenne, plus d’une éruption par an.
    Les éruptions de 1708,1774, 1776, 1800, 1977, 1986, 2001 ont atteint le littoral menaçant plus ou moins directement les populations et l’habitat et surtout l’activité économique.
    Depuis trois siècles, 37 coulées au moins ont eu une longueur voisine ou supérieure à 10 km.
  • La Déesse Pelée, divinité redoutée, symbole de la beauté et de la jeunesse , se montre parfois sous les traits d’une jeune fille ou au contraire d’une vieille femme laide pour mettre ainsi à l’épreuve les habitants d’Hawaii. La mécontenter serait à l’origine des manifestations volcaniques de l’endroit. Les croyances populaires imaginent même que les cheveux de pelée jaillissent des fontaines de lave et que son corps se dessinerait dans les coulées de lave.
  • La forêt entourant le mont Saint-Helens (Etats-Unis, 1980) était peuplée de séquoïas mesurant parfois plus de 60 mètres de haut pour 5 de diamètre. Ils furent fauchés sur plus de 25 km de la zone d’émission du souffle.
  • Avant sa destruction, la ville de Saint-Pierre de la Martinique, était la plus riche de toutes les Caraïbes. A la suite de l’éruption de la Montagne Pelée en 1902 (au moins 30000 victimes), elle ne retrouvera jamais sa prospérité économique.

 

 

 

  • Dès 1663, les premiers colons (dont le pionnier Louis Payen) observe l’activité volcanique du piton de la Fournaise.
    En 1801, Bory de Saint-Vincent (1778-1846) sera le premier à en décrire les détails. Et il n’hésitera pas à donner son nom au cratère central.
    Déodat de Gratet de Dolomieu (1750-1801), observateur privilégié des éruptions de l’Etna, du Vésuve et du Stromboli, est un des premiers à penser que les laves proviendraient d’un magma fluide composant le centre de La Terre.
  • En 1986, la coulée gagne 30 hectares sur l’océan… qui en reprendra plus de la moitié. C’est de cette dualité perpétuelle entre l’eau et le feu que la genèse de La Réunion trouve son origine.
  • Le Pinatubo (Philippines, 1991) était quasiment inconnu avant cette terrible éruption. Il était resté somnolent pendant plus de 500 ans. La ville d’Olongapo, situé à 45 km du cratère, fut recouverte par plus de 15 cm de cendres déposées à chaque explosion…
  • En 1878, en Papouasie Nouvelle-Guinée ( Nouvelle-Bretagne), une activité volcanique entraina une émission de pierres ponces (moins denses que l’eau) qui recouvra la mer d’une couche flottante de 2 mètres d’épaisseur, empêchant toute navigation à l’entrée de la baie. En quelques jours, l’île de Vulcan sortit des eaux.
  • En 1620 av. J.C., la plus violente éruption volcanique de ces 3000 derniers années se déclenche à partir de Thera (Santorin) sur tout le bassin méditérranéen, détruisant en partie les civilisations existantes dont la Minoenne. Si la Mythique Atlantide a existé, c’est à Santorin (Grêce)
  • Certaines coulées basaltiques très fluides peuvent parvenir à plusieurs dizaines de km de leur point d’émission avec des vitesses d’écoulements supérieures à 80 km/h.

 

 

 

Commentaires
Partager
fournaise.info

Laisser un commentaire

FOURNAISE.INFO VOUS SOUHAITE DE JOYEUSES FÊTES DE FIN D’ANNÉE
NOUS SOMMES EN VIGILANCE VOLCANIQUE
L'ENCLOS EST OUVERT AU PUBLIC
LE SENTIER DU CRATÈRE DOLOMIEU EST ACCESSIBLE
close