';

Éruption du 4 octobre 2005

Éruption du 4 octobre 2005

Depuis le 12 août la préalerte est déclenchée par la Préfecture de la Réunion. L’activité sismique du Piton de la Fournaise n’a cessé de croitre: atteignant un rythme de croisière d’une quarantaine de séismes par jour, notre volcan hyperactif se manifeste toutefois avec une certaine irrégularité. La montée en pression accompagnée de brèves mais très nettes crises sismiques ne trompent personne: une éruption se dessine, mais comme toujours il est impossible de savoir quand elle surviendra…
Cette longue attente durera huit semaines, le volcan entre en éruption mardi 4 octobre vers 14h30 pour la deuxième fois de l’année.

 

Sur ce sismogramme, on voit très bien la crise soudaine de 14h21 (10h21 à Londres) qui va engendrer l’éruption… Source IPGP

 

L’ÉRUPTION AU JOUR LE JOUR

 

Trois fissures et des fontaines de lave de faible hauteur (10 à 15 mètres) sont alors observées par les scientifiques de  l’observatoire volcanologique qui pourront effectuer des prélèvements de lave dés le premier jour. Après une aussi longue attente, on espérait une belle éruption
L’activité sismique et le trémor éruptif diminueront considérablement dés les premières heures du phénomène.
Cette soudaine et très rapide baisse d’activité laisse les scientifiques très sceptiques : le siège de l’activité se situe précisément au pied du piton Kaf dans le cratère Dolomieu, là même où ils avaient constaté un effondrement du plancher du cratère à la suite de l’éruption de novembre 2002. Cette zone fragilisée par les éruptions successives pourrait être le siège de prochaines éruptions.

Actualités du vendredi 7 octobre : L’enclos réouvert ?

Le nouveau préfet de la Réunion estime que “si les conditions de sécurité acceptables sont rassemblées, les Réunionnais et touristes pourront peut-être enfin admirer de leur propres yeux le volcan en activité “. “Je ne pense pas qu’il faille interdire l’accès, mais l’organiser”, a-t-il souligné, en réponse aux craintes exprimées tout récemment par le nouveau directeur de l’ONF qui s’inquiétait, voire menaçait, face au comportement du public sur les éruptions et après la mise en cause de l’office suite à l’accident mortel survenu en août 2003. Une réunion des partenaires concernés à lieu aujourd’hui vendredi 7 octobre…

Evolution de l’éruption :
Malgré un faible niveau de trémor, l’activité se poursuit de manière plutôt chaotique. Un petit cône d’une dizaine de mètres de hauteur s’est édifié, il émet des coulées et des projections atteignant jusqu’à une trentaine de mètres maximum. “La faiblesse de l’intensité du trémor, précise l’observatoire, traduit donc probablement la facilité avec laquelle s’effectue le transfert du magma entre la chambre magmatique et la surface”…

Samedi 8 octobre : Réouverture de l’enclos

L’accès à l’Enclos est autorisé à partir du samedi 8 octobre, chaque jour de 6 heures à 14 heures, par le sentier vers la Chapelle de Rosemont et la Soufrière, puis en suivant le sentier du tour du cratère Dolomieu dans le sens des aiguilles d’une montre,  jusqu’aux points d’observation balisés par l’ONF.
Il est interdit de s’éloigner du sentier balisé, le site devra être évacué avant 17 heures.

 

Photo prise dimanche 9 octobre (Laurent Fichet)

Dimanche 9 octobre :

L’intensité du trémor éruptif avait encore augmenté légèrement dans la journée d’hier et s’est stabilisée depuis à une valeur proche de celui quelques heures après le début de l’éruption. L’intensité des phénomènes éruptifs sur le site a augmenté également, mais reste centrée sous le sommet.
Le cône éruptif s’est encore agrandit, mais s’est refermé sur son côté est et une vue directe dans le petit lac de lave n’est plus possible.
Lundi 17 octobre :L’intensité du trémor a soudainement chuté lundi 17 octobre dés 13h10. Il n’ y a actuellement plus aucune activité visible à l’oeil nu.
L’observatoire de volcanologie ne peut pas encore considérer que cette éruption soit finie, l’ éventualité d’ une reprise d’activité n’est d’ailleurs pas écartée.
Les chercheurs restent très attentifs, le volcan n’a peut-être pas dit son dernier mot… 

Lundi 17 octobre :

L’intensité du trémor a soudainement chuté lundi 17 octobre dés 13h10. Il n’ y a actuellement plus aucune activité visible à l’oeil nu.
L’observatoire de volcanologie ne peut pas encore considérer que cette éruption soit finie, l’ éventualité d’ une reprise d’activité n’est d’ailleurs pas écartée.
Les chercheurs restent très attentifs, le volcan n’a peut-être pas dit son dernier mot… 

 

 

 

 

SENTIER BALISE : Pas de Bellecombe – Chapelle de Rosemont – Soufrière
(Ne jamais s’en écarter)
“copyright IGN.Paris – 2004 SCAN25 Réunion”

 

TROISIÈME ÉRUPTION DE L’ANNÉE

 

Une crise sismique sous le Piton de la Fournaise a débuté mardi matin 29 octobre à 5h59. Le trémor est apparut à 6h25.

  • Suite au témoignages de plusieurs personnes une première fissure s’est ouverte dans le Dolomieu ouest sur une ligne pratiquement nord-sud.
  • Suite à une reconnaissance à pied , le point principal d’émission se trouve sur le flanc nord à environ 2370 m altitude au-dessus du Piton Kapor et Piton Célimène.

Il y très peu de projections, mais des coulées assez rapides et conséquentes avec un grand débit.  Ces coulées ont largement dépassées le Piton Kapor.

Un échantillonnage a été effectué. Ensuite la pluie, le manque de visibilité et les gaz nous ont empêché de monter jusqu’au sommet. La fissure dans le Dolomieu s’est très certainement arrêté d’émettre vers 9h30.

Le trémor général a beaucoup diminué dans la journée pour cesser finalement vers 20 h 15. L’éruption aura donc durée moins d’une journée.

Dans la figure ci-dessous, les fissures sont approximatives, ainsi que la coulée, en raison du manque de visibilité.

 

Commentaires
Partager
Luc Souvet

Laisser un commentaire

FOURNAISE.INFO VOUS SOUHAITE DE JOYEUSES FÊTES DE FIN D’ANNÉE
NOUS SOMMES EN VIGILANCE VOLCANIQUE
L'ENCLOS EST OUVERT AU PUBLIC
LE SENTIER DU CRATÈRE DOLOMIEU EST ACCESSIBLE
close