';

Éruption du 4 février 2015

Éruption du 4 février 2015
Mercredi 4 février : Première éruption de l’année 2015
Encore une éruption “éclair”?…

 

Depuis 2007, l’activité de notre volcan s’est davantage traduite par des soubresauts de courte durée que par de véritables épisodes éruptifs; nous nous demandions donc légitimement si cette nouvelle éruption allait encore ressembler aux précédentes…

 

Après deux alertes successives de vigilance volcanique déclarées par la Préfecture (augmentation notable de la sismicité) le 1er novembre et le 4 décembre 2014 (levée le 15 janvier), nous sentions et attendions avec impatience une première éruption pour cette nouvelle année. La situation a vite évolué le dimanche 1er février: augmentation significative de la sismicité et du dioxyde de soufre… Ce mercredi 4 février à 4h du matin, la sismicité s’est emballée pour devenir très intense à partir de 9h10. A 11h03, un agent de l’ONF a pu donner confirmation auditive de l’éruption. Le Préfet a mis en œuvre le niveau d’alerte 2-2 du dispositif spécifique Orsec* Volcan du piton de la Fournaise : « éruption en cours » à 11h10.

 




D’après l’Observatoire Volcanologique, l’éruption devait avoir lieu sur le flanc Sud du cône central, plus précisément sur la zone sud Borie Dolomieu, sur le cratère Rivals.

 

 

Une équipe de l’observatoire est partie en ce milieu de journée pour tenter de déterminer plus précisément la zone de l’éruption, mais les mauvaises conditions météorologiques (fort brouillard et pluie) ont obligé les scientifiques à rebrousser chemin.

LES CHANCEUX !…

 

La première journée fut pluvieuse… mais les noctambules eurent beaucoup plus de chance! la soirée bénéficia effectivement d’une accalmie opportune, et les conditions de visibilité furent ce mercredi 4 février tout à fait exceptionnelles: temps agréable, fontaines de lave généreuses et spectaculaires, le tout baignant dans une belle lumière de pleine lune! que demander de plus? les photographes présents sur le terrain se sont régalés, comme vous pouvez le constater…

 

Dés l’après-midi la diminution du trémor fut rapidement constatée par l’observatoire de volcanologie. On pouvait donc craindre une fin proche et une fois encore, une éruption très courte dans le temps. Mais les volcans sont souvent facétieux et imprévisibles! le trémor a rapidement baissé, mais il s’est très vite stabilisé… A la surprise générale, le trémor était faible, mais les coulées et projections de lave restaient très belles et toujours bien visibles, comme en témoigne cette photo de la webcam du Piton Basaltes prise le 4 février dans la nuit :




Peu de faits marquants durant cette éruption, si ce n’est une météo très capricieuse qui alterna belles périodes ensoleillées et nuits très douces, avec des journées de pluies diluviennes comme ce dimanche 8 février où l’on mesura pas moins de 400 mm de pluie en 24h sur le site du volcan!… (pour vous donner une idée, la pluviométrie annuelle de Paris avoisine les 700mm!…). Les conséquences furent vite visibles dans la Plaine des Sables, où la route très endommagée depuis de nombreux mois devint un sentier à nids de poule à la limite du praticable…

Dés le 6 février, notre éruption 2015 devint plus calme, les parties visibles se limitant désormais à deux rivières de lave très rougeoyantes, et des projections bien visibles la nuit situées dans un cône éruptif très proche du cratère Rivals.

 

Du 8 au 13 février, l’éruption a gardé une activité régulière, de moins en moins visible. Les rivières sont restées bien apparentes mais les projections étaient de plus en plus espacées; le samedi 14 on ne voyait désormais plus qu’un seul cône éruptif.

ERUPTION TERMINEE ! (photo clicanoo)

 

L’éruption qui avait débuté le 4 février s’est finalement achevée le dimanche 15 février après 12 jours d’activité. Ce dimanche dés 17 heures, le trémor, déjà très faible ces derniers jours, avait progressivement disparu.

COMMUNIQUE DE L’OBSERVATOIRE DE VOLCANOLOGIE
du 15 février à 9h00 Locale.

 

 

Le tremor volcanique a commencé à diminuer d’intensité le dimanche15 février vers 17h00 (locale). Vers 22h30 (locale) après plusieurs heures de variations rapides d’intensité, le tremor a disparu. Le tremor éruptif enregistré par les stations simologiques étant généré par les fluides en mouvement vers la surface, sa disparition marque la fin de l’alimentation de l’éruption. Depuis cet arrêt, nous avons enregistré des arrivées de bulles de gaz qui produisent un signal haute fréquence ponctuel (durées de quelques secondes). En cours de nuit, une lueur restait visible sur les images de la caméra placée au Piton de Bert. Elle correspondait probablement à la poursuite de la vidange des tunnels de lave que nous avions déjà observé au cours des derniers jours.

En effet, dés le samedi 14, les coulées dans le fond de l’enclos vers le cratère Rivals étaient déjà beaucoup moins visibles. Dans la soirée de dimanche, des explosions avaient été observées depuis le piton de Bert avec des déflagration violentes, des « gas piston » typiques des fins d’éruption (des remontées de bulles de gaz).

 

L’éruption au jour le jour :

 

 





Commentaires
Partager
Pascal Dorr

Laisser un commentaire

FOURNAISE.INFO VOUS SOUHAITE DE JOYEUSES FÊTES DE FIN D’ANNÉE
NOUS SOMMES EN VIGILANCE VOLCANIQUE
L'ENCLOS EST OUVERT AU PUBLIC
LE SENTIER DU CRATÈRE DOLOMIEU EST ACCESSIBLE
close