';

Éruption du 14 octobre 2010

Éruption du 14 octobre 2010
DEUXIEME ERUPTION DE L’ANNEE
La Fournaise réamorcée…

 

 

Le Piton de la Fournaise s’est donc réveillé après plusieurs semaines de prémices alarmistes. La sismicité était effectivement de plus en plus grande et laissait présager la possibilité d’une éruption imminente. La lave jaillit le jeudi 14 octobre dés 19h30, cette éruption localisée dans l’enclos au niveau du cratère Château-Fort (à 2000 m d’altitude) est pour la première fois depuis 2007 située hors du cratère Dolomieu, elle ne menace en rien la population réunionnaise, par ailleurs très choquée par les feux incessants du Piton Maïdo. La fissure est évaluée par les témoins présents à environ 150m de longueur, avec des jaillissements de 20 à 30 m de hauteur.

 

UN VOLCAN SOUS SURVEILLANCE

 

 

Les scientifiques de l’observatoire de volcanologie ont évidemment pris soin de leur patient 24h sur 24… et ont pu prévoir la montée du magma tout au long de la journée !

 

De très nombreux séismes (plusieurs centaines) ont ainsi accompagné cette montée « en zig zag » de la lave qui est finalement sortie où on ne l’attendait pas : hors du cratère, dans le secteur du cratère Château-Fort.

 

L’éruption est visible du Piton de Bert. Il faut environ une heure et demie de marche aller depuis le parking situé après la Plaine des Sables lorsqu’ l’on vient de la Plaine-des-Cafres. L’activité n’est pas visible du Pas de Bellecombe, si ce n’est des lueurs, la nuit.

 

 

 

 




UN DÉBIT LENT MAIS RÉGULIER

 

“Quatre petits cônes se sont installés le long de cette fissure, formant une boutonnière, décrit l’observatoire. Les fontaines observées hier semblent perdurer, la lave est ainsi récoltée dans une seule coulée de lave qui s’approche désormais du haut des Grandes Pentes. “Cette éruption est associée à la remontée d’un dyke (conduit d’alimentation) sous le cratère sommital Dolomieu, suivi par sa migration latérale en direction sud-est”, rappelle l’observatoire volcanologique. L’activité volcanique se traduit par de petites fontaines de lave réparties le long de la fissure éruptive

 

 

UNE PETITE BAISSE DE TENSION !…

 

Depuis le dimanche 17 octobre, l’éruption marque le pas. L’observatoire de volcanologie note une baisse d’activité du trémor de l’ordre de 30%. Le débit de lave a lui aussi bien diminué puisqu’il ne reste désormais qu’un seul cône actif ; la coulée de lave plus modeste progresse tout doucement, mais son approche des Grandes Pentes a été considérablement retardée. L’observatoire a effectué une série de mesures très complètes qui laissent à penser que l’éruption pourrait toucher à sa fin : « Le volume de lave total émis est estimé à environ 600 000 m3, Pour mémoire, les éruptions post-2007 ont produit des volumes moyens inférieurs à un million de mètres cubes. Dans l’hypothèse où le même volume de magma serait impliqué, on pourrait donc s’attendre à ce que cette phase de l’éruption soit en phase terminale ». Le volcan reste toutefois sous pression car le sommet est toujours gonflé (déformation bien perceptible sur les appareils de l’observatoire).

 

 

UN NOUVEAU SENTIER POUR MIEUX VOIR L’ÉRUPTION !

 

Nous l’attendions avec une certaine impatience, un nouveau sentier a donc été balisé, il est ouvert au public le mercredi 22 octobre à 18h30. Mais ce n’est pas une promenade de santé. Le nouveau parcours est évalué à 8h de marche aller et retour pour une distance de 12 kms et un dénivelé de 550 m, dans la pratique des marcheurs moyens l’accompliront en 2h30 aller et 3h retour. Il permet de s’approcher de l’éruption pour mieux voir l’ensemble du phénomène.

<




 21 OCTOBRE : L’ÉRUPTION CONTINUE

 

Un seul cône est toujours actif, le débit de lave est stable et la fontaine de lave qui l’accompagne est toujours bien visible, surtout la nuit. Des projections d’une dizaine de mètres de hauteur sont encore fréquentes, le spectacle vaut donc toujours le déplacement. « L’éruption, localisée à 2000 m d’altitude, est stabilisée. L’intensité de l’activité explosive et du dégazage a doublé depuis mardi, indiquait hier l’observatoire volcanologique, mais reste à un niveau « bien plus faible qu’au début de l’éruption ». Des tunnels de lave ont été observés, et le sommet du volcan semble se dégonfler progressivement. L’éruption est stable, un cône est toujours en activité, avec émission régulière de lave et de gaz, et projections de faible intensité. Sismicité : stabilisation de l’intensité du trémor (2.5 fois plus faible par rapport au début de l’éruption), mais aucun séisme volcano-tectonique.

 

23 OCTOBRE : C’EST TOUJOURS TRÈS BEAU !

 

 

 

Le Piton de la Fournaise a entamé sa deuxième semaine d’éruption pour notre plus grand plaisir.

L’éruption est toujours bien visible, surtout de nuit ; les points d’observation décrits sur cette page sont toujours opérationnels, mais la lave a quelque peu changé de trajectoire. Ainsi, pour voir les coulées de lave, il est préférable de se rendre au Piton de Bert, peut-être plus éloigné, mais où l’on voit davantage la coulée qui n’est pas visible depuis le nouveau sentier inauguré dans l’enclos la semaine dernière.

Par contre, les projections sont assez régulières, le cône éruptif est encore très spectaculaire.

 

 

 

 

 

LE DEUXIÈME SOUFFLE !

L’éruption qui avait adopté un rythme de croisière assez tranquille, semble avoir « repris du poil de la bête » ! L’observatoire de volcanologie note depuis ce mercredi 27 octobre un regain d’activité : le trémor a brusquement augmenté dés 16h30 et les observateurs présents sur le site l’ont immédiatement constaté, le cône éruptif a repris une activité plus soutenue avec de belles projections de lave et une nouvelle coulée à sa base. Il est recommandé de se rendre sur le dernier sentier inauguré par l’ONF pour mieux voir cette belle éruption. Pour l’observatoire « le volume total de lave émis ne dépasse pas celui de l’éruption dans le cratère Dolomieu au mois de janvier, soit environ 2 millions de mètres cubes. Il correspondrait cette fois encore à la vidange d’une petite poche de magma ». Attendons maintenant la suite pour savoir si cette reprise d’activité est simplement passagère, ou si elle correspond à une deuxième phase éruptive.

 

 

L’ÉRUPTION AU JOUR LE JOUR

 

 

 

Commentaires
Partager
Pascal Dorr

Laisser un commentaire

FOURNAISE.INFO VOUS SOUHAITE DE JOYEUSES FÊTES DE FIN D’ANNÉE
NOUS SOMMES EN VIGILANCE VOLCANIQUE
L'ENCLOS EST OUVERT AU PUBLIC
LE SENTIER DU CRATÈRE DOLOMIEU EST ACCESSIBLE
close