';

Éruption du 31 janvier 2017

Éruption du 31 janvier 2017
Mardi 31 janvier 2017 : l’année débute en fanfare !

 

Depuis la mi-janvier, l’observatoire de volcanologie note une reprise de la sismicité et des apports de magma localisés 2 km à la verticale du Dolomieu…
L’inflation (gonflement) de l’édifice et la sismicité volcano-tectonique superficielle ont repris de manière significative, à des taux similaires à ceux observés à la fin Décembre (élongation de 0.5-1 mm par jour entre les stations de la zone sommitale. Ainsi, 35 séismes volcano-tectoniques ont été enregistrés sous les cratères sommitaux entre le 22 Janvier et le 26 Janvier.

 




Vendredi 27 janvier, la Fournaise frémit de plus en plus..

Le communiqué de l’observatoire est très clair: “les concentrations en CO2 dans le sol sur les stations de Bourg Murat et du gîte du volcan ont commencé à chuter, témoignant de l’arrivée du magma vers des niveaux plus superficiels. Il est à noter que les éruptions de 2015 et de 2016 ont été précédées par une chute de CO2 sur ces stations lointaines.” Une éruption est donc attendue dans les jours à venir.

Mardi 31 janvier

L’observatoire volcanologique du Piton de la Fournaise enregistre depuis 15h22 une crise sismique accompagnée de déformations au niveau de la zone sommitale. Le préfet décide donc de mettre en oeuvre la phase d’alerte 1 « éruption probable ou imminente»

Dés 19h40 le trémor volcanique synonyme d’arrivée du magma en surface est enregistré; l’éruption débute!

 

 

 

 

 

D’après les enregistrements de l’OVPF, l’éruption est localisée sur le flanc Sud-Sud-Est du cône terminal, dans le secteur Château Fort. Aucune confirmation visuelle n’a pu être confirmée du fait des mauvaises conditions météorologiques.

POUR VOIR L’ERUPTION : Pour assister au spectacle, il faut beaucoup marcher. Depuis le Parking de Foc Foc on prend le sentier qui mène au Piton de Bert; ce sentier est plat, bien balisé, donc très accessible au public (1h30 de marche environ), mais il faut encore marcher en direction du Nez coupé de Sainte Rose pour avoir une plus jolie vue, au total 2h30 de marche! ce n’est pas l’éruption de septembre 2016 où l’on avait une vue sensationnelle et très proche après une balade d’une demi-heure… Les températures sont toujours fraîches la nuit (8°C) cette éruption se mérite !

 


JEUDI 2 FEVRIER

 

L’éruption se poursuit avec une certaine régularité. Le trémor se maintient à un niveau moyen. Un cône éruptif a rapidement commencé de se former, il continue de grandir, alimenté par une fontaine principale qui peut parfois monter jusqu’à 50 mètres de hauteur; Les débits de lave restent compris entre 3 et 7 m3/s, les coulées de lave progressent de 500 m vers l’est. En résumé, l’éruption est très belle et la visibilité est plutôt bonne; même si la météo reste très capricieuse et agitée.





VENDREDI 3 FEVRIER: PRE-ALERTE CYCLONIQUE !
CARLOS ARRIVE

 

“L’île intense” porte bien son nom: le volcan est en éruption et un cyclone pointe le bout de son nez! L’activité du volcan est en légère baisse, mais elle reprend assez rapidement dés le 4 février.

Carlos” reste une tempête modérée qui apportera beaucoup d’eau sur notre île qui en a bien besoin (extrême sècheresse cette année), il s’approche au plus près de nos côtes le mardi 8 février: du vent et de belles pluies, mais rien d’exceptionnel fort heureusement.

Les journées vont se succéder sans véritables changements tout au long de ces semaines; la météo difficile et la longue marche préalable n’engageront pas la foule des grands jours à se déplacer. cette éruption plutôt paisible ne connaitra pas les embouteillages de septembre 2016.
L’éruption n’est pas non plus très spectaculaire, car l’essentiel de l’activité se situe au coeur du cratère qui s’est formé, et l’on ne voit pas beaucoup de projections aériennes.
En surface, ce n’est pas non plus très visible: pas de longues rivières de lave car un tunnel s’est rapidement solidifié, la lave effectue donc sa descente à l’abri des regards.


13 FEVRIER, BAISSE D’ACTIVITE !

 

A partir du 13 février, l’activité baisse petit à petit. Les internautes qui ont fait le déplacement nous font part de leurs remarques sur le terrain, et nous signalent qu’il n’y a plus grand-chose de visible depuis l’enclos. Le 26 février à 10h10, le trémor s’arrête soudainement, le dégazage débute, il faudra attendre 19h30 pour confirmer la fin de cette première éruption de l’année 2017.

Les observateurs présents sur le terrain assistent depuis le début de l’éruption à un très beau spectacle , comme en témoignent les photos de David Faron, Olivier Lucas-Leclin, Vincent Cheville, Jonathan Payet, Christophe Attrait, Rudy Laurent, sébastien Conejero et Ilotdrones.




EN CONCLUSION

Selon les chercheurs de l’observatoire de volcanologie, moins de 10 Millions de m3 de coulées de lave ont été émis en surface (entre 3 et 8 Mm3 suivant les méthodes d’estimation). Les contours (Figure 1) et les volumes des coulées émises en surface ont peu évolué au cours des deux dernières semaines d?éruption du fait de débits extrêmement faibles en surface en seconde moitié d’éruption (< 1 m3/sec).

 

CARTE OVPF 1 : Evolution de l’extension des coulées au cours de l’éruption du 31 Janvier au 27 Février 2017. (©OVPF/IPGP)

Les déformations associées à la migration du magma vers le site éruptif (le 31 Janvier) se sont concentrées sur la partie sud et est du volcan et n’ont pas excédé 30 centimètres.

Figure 2 : Déplacements de surface associés à la migration du magma vers le site éruptif (le 31 Janvier).

Les vecteurs représentent les déplacements horizontaux (échelle en mètre donnée par la valeur VECTEUR MAX) et les ronds colorés les déplacements verticaux (échelle en mètre donnée par la barre colorée). (©OVPF/IPGP).

Commentaires
Partager
Pascal Dorr

Laisser un commentaire

FOURNAISE.INFO VOUS SOUHAITE DE JOYEUSES FÊTES DE FIN D’ANNÉE
NOUS SOMMES EN VIGILANCE VOLCANIQUE
L'ENCLOS EST OUVERT AU PUBLIC
LE SENTIER DU CRATÈRE DOLOMIEU EST ACCESSIBLE
close