';

Éruption du 21 juin 2014

Éruption du 21 juin 2014
JUIN 2014 : LE VOLCAN SE REVEILLE

 

Après trois années de calme plat, le Piton de la Fournaise frémit à nouveau. Une sismicité trois fois plus importante que d’habitude est observée à l’aplomb du cratère principal (magnitude 2) dés le mardi 10 juin.

 

A picture taken on June 21, 2014 shows lava flowing out of the Piton de la Fournaise volcano, one of the world’s most active volcanoes, located on the French island of La Reunion in the Indian Ocean. The Piton de la Fournaise started to erupt early on June 21. AFP PHOTO / RICHARD BOUHET

 

Une semaine très agitée

 

Le jeudi 12 juin, le plan ORSEC est déclenché , suite à un très net regain de sismicité (magnitude 2). Les chercheurs ne voient pas d’éruption dans l’immédiat, à priori… Les jours se suivent mais ne se ressemblent pas toujours. Après une baisse de la sismicité le temps d’un week-end et lundi encore, l’Observatoire volcanologique du piton de la Fournaise (OVPF) enregistre une sorte de crise le mardi 17 juin, à partir de 5 h 15, qui a commencé à se calmer vers 11 h 30 seulement. Cette activité varie au fil des jours comme l’indique le relevé ci-dessous :

 

 

Nicolas Villeneuve, responsable de l’équipe scientifique, indique le lendemain que 170 séismes volcano-tectoniques et plus de 380 effondrements ont été enregistrés depuis 4 heures du matin. Les scientifiques, toujours convaincus d’assister à un tassement de la colonne de roche qui s’est effondrée en même temps que s’ouvrait le gouffre du cratère Dolomieu au cours de l’éruption d’avril 2007, s’interrogent : pourquoi ce tassement aujourd’hui, alors que cet empilement de 1600 mètres de hauteur (la sismicité est enregistrée vers 1000 d’altitude, le piton de la Fournaise culmine à 2632 m) est resté stable toutes ces dernières années ?

Comment interpréter ces soubresauts ?

 

Pour les chercheurs de l’Observatoire, on peut légitimement penser que notre volcan se “recharge” petit à petit. De là à penser qu’une éruption est proche, c’est aller un peu vite en besogne. La nouvelle configuration de notre volcan consécutive à l’effondrement du cratère Dolomieu en 2007 a engendré une période d’inactivité assez longue, il faut du temps pour réamorcer la chambre magmatique principale et retrouver une activité volcanique soutenue, comme ce fut le cas de 1998 à 2007. Prudence donc! l’accès au volcan est autorisé, le préfet demande aux randonneurs accédant à la partie haute de l’enclos du Piton de la Fournaise de rester sur les sentiers balisés, des sentiers tracés à l’écart des zones menacées. Les chercheurs se questionnent, la réponse arrivera plus tôt que prévu…

21 JUIN : ERUPTION !

 

Nos footballeurs ont tellement bien fait les choses, que dix minutes après la fin du match de la coupe du monde de football France/Suisse, en pleine nuit, notre volcan est entré en éruption!! Tôt ce samedi matin, à partir de 0h20, le réseau de surveillance de l’observatoire enregistre une crise avec quatre à cinq séismes par minute. A 1 h apparaît un trémor (vibration associée au cheminement du magma et des gaz qu’il contient) qui va en augmentant. La lave jaillit à 1h35 indiquent les caméras de l’observatoire. L’observatoire de volcanologie annonce le début d’une nouvelle éruption à proximité du sommet, à près de 2500 mètres d’altitude, sur le flanc sud-est du volcan. Egalement signalée par certains habitants du Tremblet qui ont vu des lueurs dans le ciel, une coulée descend vers le sud-est, elle est visible depuis le Piton de Bert (situé au bord de l’enclos) et depuis le Grand Brûlé.

 

 

Le niveau d’alerte 2-2 (« éruption en cours ») du dispositif spécifique Orsec « Volcan du piton de la Fournaise » est mis en œuvre à 2 h du matin par la préfecture : « En conséquence, l’accès à la partie haute de l’enclos (« enclos Fouqué ») est fermé au public jusqu’à nouvel avis. L’accès du public, que ce soit depuis le sentier du Pas de Bellecombe ou depuis tout autre sentier ainsi que le poser d’hélicoptère dans la zone du volcan sont interdits jusqu’à nouvel avis ». En dépit de quelques farines vers l’enclos, le ciel restait encore très dégagé sur le volcan : à 5 h 30 du matin, le sommet et les coulées restent visibles depuis le littoral du Grand-Brûlé. La lave ne semble pas être descendue très bas et reste nettement au-dessus du plateau qui surplombe les Grandes pentes.

Plan de l’éruption

 

Vidéo de l’éruption du Piton de la Fournaise du 21 juin 2014

 

On commençait à s’impatienter ! …

 

Alors que la Région Réunion va inaugurer la toute nouvelle Cité du Volcan le 4 juillet, nous ne pouvions espérer meilleure coïncidence. La Fournaise se réveille après trois ans et demi de sommeil profond. Depuis l’éruption du siècle de 2007 (accompagnée d’un gigantesque effondrement du cratère Dolomieu) le système éruptif était en phase de réamorçage très progressif. Une petite éruption en 2010, et depuis le calme plat… “La colonne de roche de plus de 1500 mètres de hauteur qui s’est effondrée alors en raison du vide laissé par la vidange de la chambre magmatique lors de cette éruption aurait été remobilisée pour une raison qu’on ignore encore. Son tassement, expliquent les scientifiques, était à l’origine des séismes enregistrés au cours des deux dernières semaines et pourrait avoir pesé sur une poche de magma qui s’est mise en place lors d’une crise intrusive (une montée de magma) en février 2011 et qui n’a pas débouché, elle, sur une éruption. Cette hypothèse avait été envisagée lors de l’activation du niveau de vigilance du dispositif Orsec volcan (cf. notre partenaire Le Journal de l’île de la Réunion).

FIN D’ERUPTION LE SOIR MEME !.

 

“Le Piton de la Fournaise s’est éteint hier soir à 21h10” a déclaré Nicolas Villeneuve, “il y a eu une fin d’activité du point de vue géo-physique, plus de coulées visibles sur place et une baisse nette d’activité du tremor” . L’activité de l’éruption a nettement baissé depuis l’après-midi. Le niveau s’est stabilisé en matinée avant de chuter très rapidement (vers 18 h hier samedi, le trémor volcanique ne représentait plus qu’un quart à un cinquième de sa valeur initiale). L’éruption a duré 19 heures et 34 minutes seulement. Aucun séisme n’a été enregistré depuis.

 

 

A picture taken on June 21, 2014 shows lava flowing out of the Piton de la Fournaise volcano, one of the world’s most active volcanoes, located on the French island of La Reunion in the Indian Ocean. The Piton de la Fournaise started to erupt early on June 21. AFP PHOTO / RICHARD BOUHET

 

 

Une éruption rassurante

Même si cette éruption n’aura été qu’un feu de paille, elle aura au moins eu le mérite de rassurer tous ceux qui attendent avec une certaine impatience le plaisir de contempler à nouveau une belle éruption de la Fournaise. “L’éruption du siècle” de 2007 a été impressionnante par son ampleur mais elle a considérablement modifié la donne. L’effondrement du cratère Dolomieu a déstabilisé un système qui produisait des éruptions régulières et spectaculaires à un rythme effréné (3 éruptions par an); et depuis ce gigantesque effondrement nous n’avons eu que des petites éruptions… et un grand silence depuis décembre 2010.

Cette éruption d’à peine 24h a surpris tout le monde, y compris les chercheurs de l’observatoire qui étaient très attentifs, mais pour qui aucun signe notoire d’une prochaine éruption n’était alors visible, jusqu’à ce que des gaz prémonitoires n’apparaissent juste avant l’arrivée de la crise avec le gonflement de la croûte du volcan. Après la fin de l’activité éruptive, samedi soir 21 juin vers 21 h, la préfecture a décidé ce dimanche à 11 h de revenir en phase d’alerte de niveau 1 du dispositif spécifique Orsec* Volcan du piton de la Fournaise (« éruption probable ou imminente »). Il s’agit d’une mesure de prudence habituelle : même si l’éruption semble terminée en apparence avec l’arrêt des signes de son alimentation (disparition du trémor, la vibration associée au cheminement du magma et des gaz qu’il contient), une reprise d’activité ne peut être totalement écartée.

Quelles conclusions ?

 

“On a géré la crise, ensuite on va gérer les données”, énonce le lendemain matin Nicolas Villeneuve, directeur de l’Observatoire volcanologique , autrement dit: on ne baisse pas la garde : on a vu des éruptions qui semblent s’arrêter… avant que l’activité ne reprenne, ce qui s’est produit au cours de l’éruption d’avril 2007 ou au cours de celle d’août 2004 par exemple.

Aujourd’hui, l’heure est à l’analyse des données récoltées (prélèvements de lave et de gaz) pour comprendre ce qui se passe et envisager un futur proche: le volcan s’est il rendormi, ou est il toujours sous tension? “Il a peut-être simplement évacué un trop-plein. Avec une tension résiduelle, on peut s’attendre à une reprise comme avec les petites éruptions de 2008 et 2009”, conclut le directeur de l’observatoire volcanologique.

Affaire à suivre, en tous cas la Fournaise reste bel et bien un volcan très actif pour notre plus grand plaisir.

Plan du site de la Fournaise

 

Commentaires
Partager
Pascal Dorr

Laisser un commentaire

FOURNAISE.INFO VOUS SOUHAITE DE JOYEUSES FÊTES DE FIN D’ANNÉE
NOUS SOMMES EN VIGILANCE VOLCANIQUE
L'ENCLOS EST OUVERT AU PUBLIC
LE SENTIER DU CRATÈRE DOLOMIEU EST ACCESSIBLE
close